Discussions générales sur la langue fulfulde et les moyens de la développer
1 message • Page 1 sur 1

Ɓamtugol lowe internet fulfulde: ɓataakuru Bassou Aliou

Messagepar Amkullel le 16 Novembre 2009, 21:58

E hino ɗoo ɓataakuru musiɗɗo men on Moodi e farayse kanyum e enngele.
On njaaraama.



Bonjour à tous,
En attaché une stratégie de promotion des sites internet en Puular. Je l'ai rédigé hier. Je vous prie de le lire attentivement et de me donner des feedbacks pour l'améliorer. Déjà, une partie du contenu peut être mis en oeuvre. Mon souci est d'apporter un tant soit peu de soutien aux médias. La renaissance du Puular ne fera pas sans les medias. le Puular a un avenir parce qu'utilisé dans les centres de recherches, l'union l'a choisie par mis presque plusieurs langues en Afrique comme langue de travail.
Information de taille:
La commission de l'union africaine chargé de réfléchir sur les langues africaines pour qu'elles deviennent des langues de travail va se réunir dans la dernière décade du mois de novembre dans un pays africain pour commencer la reflexion sur l'harmonisation de l'écriture entre autres. J'ai eu cette information ce samedi à une conférence sur les langues à l'université de Dakar de l'ancienne doyenne du département de lettres moderne de l'université de Dakar. Elle est lingiste maintenant à la retraite. Mais elle travaille avec un site internet en ouolof. Etant donné que beaucoup de choses ont été faites par les associations puular, je prie aux leaders de se rapprocher de cette commission pour qu'ils travaillent ensemble ai lieu de recommencer à zero. On ne réinvente pas la roue. Partons de l'existant pour aller beaucoup. Je pense cette reconnaissance de l'Union africaine est réconfortant. c'est une revanche contre ceux qui cherchent à ensevelir le puular en utilisant leur position d'influence (présidents de la République, ministre etc). C'est une occasion à ne pas rater. Le plus difficile c'est la volonté politique. On a eu un soutien au niveau continental, nous ne devons rester en marge de ce qui se fait. SVP Tabbital Puulagu International doit entrer en contact avec cette commission. On s'organise pour voir si on peut leur apporter le soutien en terme de billets d'avion et d'herbgement. c'est un appel. Arrêtons de nous égosiller. Passons à l'acte. Comme le disent les journalistes anglosaxons "show don"t tell". Arrêtons de dire qu'on est en train d'aider le puular. montrons qu'on est en train d'aider le puular.

Enngele:

Hello everyone
Please find attached a promotion strategy for Pulaar websites. I wrote it yesterday. Please read it carefully and give me feedback for improvement. Already, some content may be implemented. My concern is to provide a little support to the media. The rebirth of Pulaar will not be without the media. Pulaar has a future for being used in research centres, the African Union has chosen it among several other African languages as a working language. The Commission of the African Union which has been put in charge of reflecting on African languages so that they can become working languages will meet at the end of November in an African country to start thinking about the standardization of writing systems among others. I got this information this Saturday at a conference on languages at the University of Dakar from the former dean of the department of Modern Literature at the University of Dakar. She is now a retired linguist but she is still working with a website in Wolof. Since much has been done by the Pulaar associations, I appeal to our leaders to approach this commission to collaborate with them rather than have to start over. It is not question of reinventing the wheel. Let us start with what we have in order to make a big step forward. I think that recognition by the African Union is encouraging. It is revenge against those who strive to annihilate Pulaar using their influential position (Presidents of the Republic, Minister etc). This is an opportunity not to be missed. The most difficult is the political will. We have gained support at the continental level; we should not stay on the margins of what is happening. Tabital Pulaagu International must please contact this commission. We can organize ourselves to see if we can give them support in terms of airfares and accommodation. This is an appeal. Let us stop shouting ourselves hoarse. Let us take action. As the English-speaking journalists say "show, don’t tell." Let's stop saying we are currently assisting Pulaar. Let us show that we are actually helping Pulaar.
Avatar de l’utilisateur
Amkullel
 
Messages: 1
Inscrit le: 16 Novembre 2009, 13:53

Retour vers DISCUSSIONS GENERALES / GENERAL DISCUSSIONS

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron